4 m 5 m 6 m 7 m 8 m 9 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m

Hoedic

Hoedic

Ce qui surprend, c’est l’absence de bruit de voiture. Quand on tend l’oreille, on entend bien quelques chants d’oiseaux.

Nous sommes sur l’île de Hoedic depuis hier soir pour participer à la Saint Goustan, la grande fête de l’île le dernier week-end de novembre. Nous n’étions pas en avance à Quiberon. J’avais déposé mes passagers Martine, Thomas et Chloé devant la gare maritime et j’ai cherché un endroit pour garer la voiture. Pour revenir, j’ai arrêté la première véhicule qui a bien voulu me déposer au port. La rampe d’accès au bateau était déjà en train de se lever quand je suis monté à bord du Moevan qui désert Houat et Hoedic.

Dans la nuit, le bateau a louvoyé entre les rochers près de la Teignouse à belle vitesse avec les feux de Belle Ile sur tribord. Puis la masse sombre des falaises de Houat s’est détachée. Une partie des passagers est descendue à terre. Une dernière navigation nocturne nous a déposés à Hoedic. En arrivant, un troupeau de moutons échappés de son enclos courrait sans but dans la nuit devant l’église.

Notre gîte est proche de la Trinquette, le lieu de rassemblement des îliens où nous sommes allés prendre un verre. J’ai fait la connaissance avec la plus jeune hoedicaise, une petite fille de 6 mois qui participe à l’effort de repeuplement de l’île. En quelques décennies, la population est passée de 400 habitants à 100 actuellement. La survie de l’école est critique. Pas de wifi dans notre gîte et le téléphone passe mal. Nous sommes venus vivre un week-end déconnecté.

Ce matin, j’ai retrouvé le capitaine de la navette à la boulangerie. Il a reconnu le retardataire qui a failli bloquer le bateau sur le fond. Nous sommes en période de très grande marée. Il explique les liaisons entre le continent et l’île qui est emprunté par les habitants pour aller au travail et dans les collèges et lycées. Pour la fête de la Saint Goustan, rien n’est écrit. Peut-être que les gens se retrouveront chez Carole à la place de la Trinquette ? J’ai bien pu prendre des croissants à la boulangerie, mais pas de confiture. Il faudra attendre l’ouverture de l’épicerie à 10h30 pour accéder au thé et au laitage du petit-déjeuner.

J’ai fait la connaissance avec ma voisine Isabelle qui occupe un des autres gîtes communaux. Elle est native de Saint Gildas et vient à Hoedic depuis 40 ans, surtout pour la fête de Saint Goustan. Ce n’est pas la première fois que je croise des personnes qui sont tombés sous le charme de l’île et qui y reviennent depuis des décennies.

Habiter à Hoedic n’est pas facile. Les emplois ne sont pas légion. Quelques pêcheurs arrivent à trouver du poisson. Le port a besoin d’un encadrement. Le centre de soins a besoin d’une infirmière. La mairie a besoin d’une secrétaire et d’agents d’entretien. L’hôtel, les restaurants et les bars emploient un peu de personnel surtout pendant la période estivale. Des travaux de constructions occupent encore quelques maçons venus du continent, ou plus précisément de la France comme disent les Hoedicais.

La Saint Goustan est une fête un peu particulière. Le samedi soir, dans un bar bondé, des habitants se lèvent et chantent des chansons de marins. Aujourd’hui, au café du repos, une demi-douzaine d’hommes avec des guitares et d’autres instruments à cordes reprennent des airs bien connus encouragés par les applaudissements du public. Au comptoir, la bière coule à flot et la réserve de cidre est à sec. L’ambiance est chaleureuse et les échanges avec ses voisins plus faciles.

Le dimanche matin, le curée attend une ouaille plus nombreuse pour la célébration du pardon. A la fin de la messe, la statue de Saint Goustan part en procession vers le port d’Argol. Un tas de bois réunit les déchets inflammables accumulés ces derniers mois. Le curé bénit le tas de bois haut de 6 mètres et y met le feu attisé ensuite avec ardeur.

Nous avons aussi fait le tour de l’île par le sentier des douaniers. Il est long de 8.5 km. Il faut s’arrêter pour bien profiter des points de vue, des plages et des rochers. Hoedic est une belle petite île accueillante à plus d’un titre. On peut y accéder en bateau par le port d’Argol au nord qui est le port principal. Par vent de nord, le port de la croix (ou vieux port) au sud se mérite pour les plus petites unités qui pourront y trouver un havre de paix.

François Kammerer, 25 novembre 2018

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Le faisan est répandu sur l’île. Comme les autres oiseaux, il n’est pas farouche et se laisse approcher par l’homme.

J'aime Bof

La croix du sud semble bénir le vieux port.

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

L’école accueille 6 enfants en 2018

J'aime Bof

La municipalité a ouvert une petite vingtaine de gîtes communaux.

J'aime Bof

Ce merle se laisse photographier

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette photo.

Qui est fossilisé dans ce rocher ?

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof

L’ancien centre de secours aux marins est maintenant une maison de vacances les pieds dans l’eau

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Un amer sur le côte nord

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Un cormoran regarde avec curiosité l’animation de la Saint Goustan

J'aime Bof

Les casiers et filets de pêche occupent la digue

J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Cette croix à l’Ouest semble surveiller le passage entre Hoedic et Houat

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Chien, tortue ? Et vous, que voyez-vous ?

J'aime Bof

Un petit îlot réservé aux oiseaux

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Cette drôle de plante a choisi de fixer ses racines dans la plage

J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette photo.

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Le transport des courses et des marchandises utilise la carriole omniprésente devant les maisons hoedicaises

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Le fort a été aménagé en gîte communal

J'aime Bof

L’église de Saint Goustan domine le bourg et sert de point d’amer pour les bateaux

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Chez Carole au Café du Repos le samedi soir, la Saint Goustan se fait entendre en musique

J'aime Bof

Le dimanche, la procession va de l’église au bucher au-dessus du port de l’Argol

J'aime Bof

Le bûcher rassemble les débris de bois et autres déchets combustibles

J'aime Bof

Arrivée du pardon de Saint Goustan devant le bûcher

J'aime Bof

Le recteur met le feu au bûcher

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof 2 personnes ont aimé cette photo.

Le Melvan est prêt à partir en France (sur le continent)

J'aime Bof

Hoedic
J'aime Bof


Votre commentaire sur 'Hoedic'