4 m 5 m 6 m 7 m 8 m 9 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m

Sur l’île de Quéménès

Sur l’île de Quéménès

Entre Molène et le continent

La longue ile de Quéménès

Dresse des menhirs depuis longtemps

Et les hommes s’y plaisent.

Sur le cordon de galets lavés

Les sternes ont fondés une colonie

Près des gravelots, hérons cendrés

Goélands marins et huitriers pies.

Les algues prolifèrent sur les rochers de l’estran

Et les goémoniers ont tiré sur leurs pieds

Pour avec l’iode soigner les sangs

Et en engrais les sillons fertiliser.

Par les murets de pierres sèches bien protégé

Le sol fertile fait pousser la pomme de terre

Mais le lapin aussi l’a convoitée

Et n’a laissé que les pierres.

Les animaux y mènent la belle vie

Des moutons et des cochons noirs

Pas de chien ici

Mais des oies, des poules, des canards.

Chez les animaux en liberté

Le lapin est le plus présent

L’herbe rase des prés

Est son menu gourmand.

Le paradis allait être délaissé

Quand David, Soizic et leurs enfants

Leurs énergies ont proposé

Pour faire renaitre la vie comme avant.

Leur maison fait face à l’océan

Dans le hameau réanimé

Une longue table devant l’ouvrant

Des livres, des cartes et une godille accrochée.

Avec des capteurs du soleil et du vent

Pas besoin de se connecter

Pour avoir le courant

S’éclairer, cuisiner et se chauffer.

Les toits redonnent l’eau de la pluie

Après la citerne, elle est traitée

Des filtres la purifient

On peut la boire au robinet à satiété.

Puis l’eau est épurée

Dans deux bassins et une mare pleine de vie

Pour attraper les impuretés

Et les mauvaises bactéries.

Quéménès est un nouvel art de vie

Dans un habitat autonome en énergie

Un modèle du bonheur ici

Un espace de liberté réconcilié avec l’écologie.

François - août 2015

J'aime Bof

Sur l’île de Quéménès

La salle commune de la maison d'hôte qui a une histoire chargée par les années.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Gaston, le cochon noir qui a la belle ville sur Quéménes

J'aime Bof

Sur l’île de Quéménès

Le hameau de Quéménès avec son éolienne. Le hameau est autonome en énergie avec les capteurs solaires et l'éolienne.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès
J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Des restes d'épave du chalutier Notre Dame du Calme qui est venu s'échouer ici lors de sa première sortie en janvier 1967 suite à une erreur de navigation.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Des montons de Quéménes cherchent l'herbe entre les séneçons, cette plante jaune qui a envahi l'île. L'estran est envahi par les algues ramassées par les goémoniers.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

La maison d'hôtes vue du sud avec ses panneaux solaires pour chauffer l'eau Le muret exposé au sud est recouvert d'un lichen jaune.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Les oies en ballade

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Le menhir en oreilles de lapin témoigne d'un passé lointain. Il favoriserait l'explosion de la population lapine...

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Le ponton

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Le bateau de Quéménès qui permet à David et Soizic de faire leurs courses au Conquet sur le continent.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Le loc'h est un étang d'eau saumâtre séparé de la mer par un cordon de galets dans lequel viennent s'abreuver les oiseaux de la mer.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Coucher de soleil à Quéménès avec la silhouette de l'île de Molène au fond.

L’île

Comme un bateau amarré

Au milieu des flots, fixé

L’île est un monde préservé

Qu’il ne faudrait jamais au continent relier.

La vie est plus intime

Tout le monde se connaît

Pas de place pour l’anonyme

Il lui faut le vrai.

La vie s’y écoule calmement

Pas de stress à gérer

Le monde est tranquille et rassurant

Tous vivent en solidarité.

Des voitures, pas de bruit de fond

Seulement celui des bateaux

Des pêcheurs qui vont au poisson

Et des travailleurs autour de l’eau.

Oui à cette douce vie

Pour ceux qui aiment la mer

Comme un voyage au paradis

L’île a le don de me plaire.

Non aux ponts vers le continent et à la flemme

Respectons ces coins de retraite

Préservons ces écosystèmes

Nos derniers refuges sur la planète

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

Soizic avec une cueillette d'algues bonnes à manger.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

David, le skipper de Quéménès.

J'aime Bof 1 personne a aimé cette photo.

Sur l’île de Quéménès

L’île de Quéménès ou Kemenes en breton est longue de 1,3 km pour une largeur moyenne de 300 m. Elle est rattachée administrativement à Molène.

Début août 2005, nous avons séjourné sur l’île pendant 2 jours avec la formule chambre d’hôte. Le bateau taxi est venu nous chercher à Molène pour nous emmener en quelques 15 mn sur Quéménès. Nous avons été accueillis par David, Soisic, Chloé et Jules qui nous ont initiés à leur île. David semble être le chef de la cuisine et il se défend bien en proposant beaucoup de produits de la ferme : pommes de terre, algues … A ne pas rater : la saucisse de Molène en version Quéménès. Le couple a écrit un livre ‘Dans la cuisine de Quéménès’ aux éditions d’ici.

Nous avons fait le tour de l’île plusieurs fois, mais surtout nous nous sommes posés sur les plages pour regarder de tous les cotés. L’eau était trop froide pour se baigner pour nous.

Ce n’est pas la même île que Robinson. Le continent est tout proche, et la famille peut s’y rendre en une demi-heure avec le bateau pour aller faire ses courses.

Mais c’est un écosystème à part qu’il ne faut pas perturber. Il est très sensible aux modifications. Cette année, on peut observer une explosion de la population de lapins, et un envahissement du séneçon, cette plante jaune qui a donné sa couleur à l’île. Et il se peut que l’année prochaine, ce soit au tour d’un autre végétal de prendre la relève.

Allez à Quéménès, c’est un peu une retraite ou un voyage initiatique réservé à ceux qui sont prêts à prendre le temps de se reposer les questions sur le sens des choses de la vie.

Plus d'informations en cliquant sur http://www.iledequemenes.fr

J'aime Bof 1 personne a aimé cette page.

Commentaire

Tres beau reportage de Delon Hugues - 21-08-15 17:45

Merci au poète François et à tous les Quemenétiens

Ouest-atlantis est un site remarquable

Affectueusement

2 sur 2 personnes ont trouvé cet avis utile.
Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui Non

Votre commentaire sur 'Sur l’île de Quéménès'