4 m 5 m 6 m 7 m 8 m 9 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m

La Mini-Transat

La Mini-Transat

La Transat 6.50, ou Mini Transat, est une course transatlantique en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6,50 m organisée chaque année impaire. La traversée s'effectue en deux étapes, au départ de la France métropolitaine avec une escale d'une dizaine de jours aux îles Canaries ou à Madère, avant de rejoindre les Antilles.

En 2019, ce long parcours de 4050 milles nautiques en solitaire, sur les plus petits bateaux de course au large, de seulement 6,50m de long, se fera en deux étapes.

La première, au départ de La Rochelle le dimanche 22 septembre ira à Las Palmas de Gran Canaria situé dans l’archipel des Canaries. Longue de 1350 milles et d’une durée de 7 jours environ, elle sera pour certains coureurs, leur première grande course au large. Après une sortie tactique du Golfe de Gascogne, tous rêvent de longues glissades au portant le long des côtes portugaises avant une arrivée dans l’archipel des Canaries.

La seconde de 2700 milles durera deux semaines environ pour les plus rapides. Elle partira de Las Palmas de Gran Canaria début novembre. Les concurrents, après avoir négocié une sortie de l’archipel des Canaries perturbée par le relief important de ces nombreuses iles, devraient rapidement rencontrer les Alizés, vents portants jusqu’à l’arrivée finale au Marin en Martinique.

J'aime Bof

La Mini-Transat
J'aime Bof

40 ans de Mini-Transat

40 ans de Mini-Transat

A la rencontre de l'Homo oceanus minitransatus

Patrick Benoiton, Editions Glénat, 2017

Depuis sa création, près de 1 000 marins ont pris le départ de la Mini-Transat qui a fêté en 2017 ses 40 ans. Une belle occasion de célébrer cette course au large atypique…

La Mini-Transat n’est pas une course comme les autres. Peut-être parce qu’avec 6,50 mètres (la taille d’une camionnette !), les bateaux y sont les plus petits de toutes les courses au large. Peut-être aussi parce que, parmi les candidats, on trouve de tout : des jeunes, des moins jeunes, des amateurs, des presque néophytes ou de grands marins. Ainsi, pour certains, les plus connus (Daniel Gilard, Jean-Luc Van Den Heede, Bruno et Loïck Peyron, Yves Parlier, Isabelle Autissier, Laurent et Yvan Bourgnon, Roland Jourdain, Catherine Chabaud, Lionel Lemonchois, Michel Desjoyaux, Thierry Dubois, Ellen Mac Arthur, Thomas Coville, Tanguy Delamotte, Arnaud Boissière, Thomas Ruyant…), la Mini a été un tremplin vers une carrière professionnelle sur les océans. Mais pour la majorité, elle a été une parenthèse improbable dans leur vie, un espace ouvert sur un rêve réalisé, une aventure à achever pour se sentir vivant et serein.

À l’occasion du départ de la 20e Mini-Transat, qui a été donné le 1er octobre 2017 de La Rochelle pour une arrivée prévue quelques semaines plus tard en Martinique, Patrick Benoiton retrace l’histoire passionnante de cette belle aventure. Un texte riche de nombreux témoignages, qui rend hommage à la dimension humaine de cette course décidément à part.

J'aime Bof


Votre commentaire sur 'La Mini-Transat'